Sélectionner une page

10 minutes pour trouver le meilleur nom de domaine

10 minutes pour trouver le meilleur nom de domaine

25 mars 2019
Vous souhaitez franchir le pas et enfin avoir ce site internet dont vous rêvez, celui qui servira votre activité, témoignera de votre passion, présentera vos produits et votre savoir-faire ! Et l’on vous comprend évidemment puisque l’on participe souvent à pareilles aventures. On sait aussi qu’avant d’en arriver là, vous vous êtes déjà posés pas mal de questions et avez peut-être même trouvé autant de réponses !

Mais maintenant voici venue une étape cruciale et souvent redoutée : le choix de votre nom de domaine. J’hésite entre “truc-muche.com” et “machin-chose.fr”…

Pas d’inquiétude, les pistes pour en venir à bout sans encombres existent, d’ailleurs en voici quelques-unes !

Avant de commencer, on reste calme

Non, non, non, tout ne dépend pas de cela et votre activité ne va pas s’écrouler sous prétexte que l’idée du siècle vous échappe encore et encore ! Bien sûr, si vous vendez des chaussures et optez pour “mon-super-plombier.fr”, disons poliement que… vous aimez les défis désespérés !

Après, c’est vrai, la plupart des noms qui vous viendront d’abord à l’esprit seront déjà pris et donc indisponibles. C’est pourquoi un peu de méthode ne sera pas de trop pour en trouver d’autres. Rassurez-vous la page blanche ne va pas le rester longtemps !

Bien connaître son activité

Commencez par lister des mots et des expressions définissant votre activité. N’hésitez pas à en noter beaucoup, certains précis, d’autres plus généraux. Pour vous aider, répondez aux questions “quels sont mes produits ? mes services ? qu’est-ce que je propose ?”.

Profitez des associations de mots, d’idées, cherchez des synonymes, et ne vous censurez pas. Au pire, si vous marquez quelque chose de grotesque, vous le supprimerez plus tard.

Trouver ses valeurs et ses particularités

Même chose avec vos valeurs et toutes ces qualités qui vous définissent. Vous êtes chaleureux, discret, consciencieux, patient, rigoureux, attentif… Cela va allonger les mots de notre liste. Et pour en ajouter encore demandez-vous quel ton donner à votre marque : plutôt léger et humoristique, net et pédagogique… autant de possibilités qu’il y a d’entreprises et d’associations.

Ajouter enfin quelques inspirations

Attention, on parle d’inspiration et pas de plagiat. Ikea ça sonne bien, Coca-Cola aussi, mais c’est plutôt connu ! Alors soyons d’accord, pas de Ikeo ou de Caco-Calo, aucun besoin de ça pour avancer. Par contre, se demander quels noms on apprécie et les ajouter à notre liste peut encore inspirer de nouvelles idées. Et si ces noms sont d’un secteur d’activité proche du vôtre, cela évitera même de s’éparpiller.

Vérifier que cela ne parle pas qu’à vous

À chacun sa vie et ses expériences, ses souvenirs, ses préférences. Voilà pourquoi certains mots évoqueront beaucoup à l’un et très peu à d’autre. Pour éviter cet écueil, après avoir relu votre liste, rayez des mots, entourez-en, soulignez-en, puis parlez de vos préférences à des proches. Demandez-leur si cela colle bien à ce que vous faite, à ce que vous êtes. Ces commentaires sont un bon moyen d’esquiver les fausses routes.

À éviter : deux fausses bonnes idées

La première : choisir un nom trop précis et, ainsi, ne pas prendre en compte l’évolution possible de vos activités. Aujourd’hui je vends des chaussures et demain peut-être que des vêtements complèteront mon offre. L’idéal : savoir anticiper.

La seconde : l’humour. Dans la vie de tous les jours, l’humour fluidifie les rapports sociaux, mais pour un nom de domaine, il peut rapidement lasser et paraître… lourd.

À essayer : deux vraies bonnes idées

La première : faire court et simple. Trouver un nom facile à écrire et à épeler, sans tirets, sans points, c’est déjà un peu aider ses visiteurs à le mémoriser.

La seconde : utiliser son nom et son prénom, voire un diminutif. Mais cela ne convient pas à toutes les activités. Et si vous avez de nombreux homonymes ou, pire, s’ils sont célèbres, fuyez ! Cela pourrait vous parasiter. Alors, d’accord, ça n’est pas forcément une bonne idée !

Un peu de technique

Reste à choisir l’extension. Pour faire simple, préférez le “.fr” si votre activité est exclusivement française ; le “.com” si votre projet est international ; le “.org” si vous êtes dans le domaine associatif.

D’autres extensions sont possibles, mais leur originalité peut se révéler coûteuse, pas forcément lors de la première année mais pour celles qui suivront. Restez prudent et, comme toujours, méfiez-vous des offres trop alléchantes.

N’oubliez pas les agences de communication

Avouez que c’est de bonne guerre de vous donner pareil conseil ! Pour ce genre de questions, n’hésitez pas à contacter une agence de communication. D’autant plus qu’elle pourra vous conseiller sur d’autres aspects et accompagner, voire prendre en charge une partie des problèmes et doutes que vous rencontrerez.

Difficile d’avoir des connaissances solides dans de très nombreux domaines, surtout s’ils sont techniques, alors plutôt que de faire de mauvais choix ou de perdre du temps inutilement, profitez de l’expertise d’un professionnel. Vous devez forcément connaître une agence de communication compétente et sympa. Mais si voyons, cherchez bien !

Ceci peut vous intéresser

Comment savoir si mon mailing est efficace ?

Le mailing est un excellent outil de communication. Des promotions ponctuelles aux newsletters récurrentes, l’email marketing vous permet d’entretenir le contact avec vos clients, leads et prospects, et de vous rappeler à eux au bon moment. Mais pour bien utiliser cet...

E-mailing : 8 objets de mail qui feront fuir vos destinataires !

Dans un emailing ou une newsletter, l’objet de votre mail est essentiel. C’est lui qui incitera vos destinataires à ouvrir votre mail, c'est la première étape, en e-mail marketing, pour faire de vos leads des clients. Retour sur 8 erreurs plus ou moins fréquentes en...

Centre de préférences de confidentialité

Cookies

En poursuivant sur ce site, vous confirmez accepter l'utilisation de cookies (et de Google Analytics ou tout autre module de ce type, au cas par cas) dans le but d'améliorer votre expérience utilisateur/de récolter des statistiques utilisateurs et/ou tout autre raison pour laquelle on utilise les cookies.

De plus, nous recevons et enregistrons automatiquement des informations à partir de votre ordinateur et navigateur (adresse IP, logiciels, matériels et pages demandées/visitées). Nous utilisons aussi des cookies web afin d’améliorer l’accès au site http5000 et identifier les internautes réguliers. Les cookies nous aident également à optimiser l’expérience utilisateur (via le suivi et ciblage des intérêts).

http5000 - Agence de communication lyonnaise depuis 2000

Restons en contact

Des infos pertinentes, des idées, pas de spam, laissez nous votre mail.

Inscription confirmée, merci!

Pin It on Pinterest