Sélectionner une page

Rédiger le cahier des charges de votre site e-commerce est aussi essentiel que complexe. Il faut prendre en compte de nombreux éléments en restant clair. Les options de vente, le back office, l’architecture du site, les catégories de produits… La liste peut vite s’allonger.

Comment être exhaustif au possible dans la création de votre cahier des charges ? Lister les fonctions essentielles devient vite une priorité.

Construire son cahier des charges pour son site ecommerce - Http5000

1. Présentez votre projet

Avant tout, expliquer le contexte évitera les malentendus. Présentez brièvement votre entreprise, les objectifs du site à venir et sa cible.

Précisez la ou les langues souhaitée(s) et que le site doit être Responsive, c’est-à-dire adapté aux différents écrans (ordinateurs, téléphones, etc.).

 

2. Pensez au visuel du site

Avez-vous déjà une idée précise des couleurs et tons que vous souhaitez voir sur votre site ? Avez-vous quelques exemples dont vous aimeriez vous inspirez ? Avez-vous déjà prévu un logo pour votre marque ?
Si oui, faites-le savoir ici et ajoutez des liens ou images si nécessaire.

Si vous n’avez pas d’idée précise sur la charte graphique, votre prestataire peut vous conseiller. Vous pouvez aussi préciser ce que vous ne voulez pas voir sur votre site ; ce qui est tout aussi important.

Si vous n’avez pas encore de logo, vous pouvez demander un devis au prestataire qui réalisera votre site. Autant faire d’une pierre deux coups !

 

3. Ajoutez la description fonctionnelle du site

Ce qui veut dire : l’aspect du site, son architecture, son agencement, son arborescence.

 

Le menu

Quelles catégories afficher dans le menu ? Qui mène à quelles pages, quelles sous-catégories ?

On peut noter, par exemple, les catégories : Accueil ; Boutique ; Qui sommes-nous ? ; Blog ; Espace client.

 

Le footer

Pensez aussi au footer (le pied de page de votre site). Là aussi, il faudra préciser quelles catégories vous voulez voir apparaître.

Par exemple : Catégorie de produits 1 ; 2 ; 3 ; FAQ , Mentions légales ; Contact ; Presse

 

Le catalogue de produits

C’est l’élément central de votre site, ce pour quoi les internautes viendront vous voir. Il est important de bien penser ce catalogue, cette boutique.

Combien de produits pensez-vous proposer ? 100, 500, 1000 ? L’aspect du catalogue variera selon ces quantités. Si vous proposez une trentaine de produits, vous pouvez les afficher tous sur une seule page. Mais avec 500 produits, vous devrez forcément segmenter votre boutique en catégories. Listez toutes les catégories nécessaires.

Pour les e-commerces vraiment imposants, demandez aussi la présence d’un moteur de recherche interne au site et/ou de filtres qui affinent la recherche : Fourchettes de prix, Types de catégorie, voire une case à cocher “Nos sélections” pour mettre en avant certains produits.

Dans la même idée, toujours pour les e-commerces les plus importants en quantité, précisez si vous souhaitez instaurer un filtre de tri : Faire apparaître les produits dans l’ordre croissant de prix, par ordre de nouveautés, etc.

 

Les fiches produits

Souvent mises en second plan quand on réfléchit à son futur site, les fiches produits sont pourtant essentielles. C’est elles qui peuvent finir de convaincre vos internautes d’acheter vos produits (ou de s’en détourner).
Chaque fiche produit devra être unique et détaillée au possible. Pensez aux informations que vous-mêmes vous souhaiteriez avoir quand vous effectuez un achat en ligne et listez-les dans votre cahier des charges.

Nom du produit, Photos, Description écrite, Origines, Dimensions, Textures, Poids, Options, Coloris, Durée de vie estimée, Certification, Garanties, etc. Les possibilités sont nombreuses et changeront évidemment selon les produits que vous vendez. Selon si vous vendez du vin, de la viande, des téléphones ou des chaussures, vous n’aurez pas les mêmes caractéristiques à présenter.

 

L’espace client

L’internaute devra-t-il obligatoirement s’inscrire pour effectuer un achat ou non ?

Pourra-t-il se connecter sur votre site à partir de son compte Facebook ou Google+ ? Ou devra-t-il forcément s’inscrire par mail ?

S’il doit obligatoirement créer un compte, quelles informations devra-t-il renseigner ? Comment seront utilisées ces données clients ?

Ce sont des éléments importants à prendre en compte et à intégrer dans le cahier des charges.

 

Les modes de paiement et de livraison

Quels types de paiement voulez-vous proposer à vos clients ? Carte bancaire, Paypal, portefeuille en ligne, virement bancaire (surtout utilisé en BtoB), etc. ? La carte bancaire reste un indétrônable en France, la grande majorité des internautes y aura recours. Mais cela ne veut pas dire qu’il faut vous fermer à tout autre type de paiement, selon les besoins de votre marché et les habitudes de votre clientèle cible.

Même chose pour les modes de livraison. Si vous n’avez pas d’idées précises, votre prestataire pourra peut-être vous conseiller en la matière.

De plus, voulez-vous instaurer un suivi des commandes (en cours de livraison, etc.), des paiements (possibilité de rembourser un client, etc.) et des stocks (gérer les stocks manuellement, etc.) ?

 

Le blog

Comptez-vous ajouter un blog sur votre site, que vous animerez régulièrement ? Là encore, vous pouvez le préciser dans le cahier des charges.

À noter que vous pouvez ne pas vouloir de blog dans un premier temps, et le rajouter après coup, une fois votre e-commerce plus développé.

 

4. Décrivez les fonctions du back-office

Pensez et précisez les fonctionnalités dont vous aurez besoin une fois le site terminé. Vous voudrez sûrement ajouter des informations, des produits, en changer d’autres, au fur et à mesure que votre e-commerce grandit. S’assurer que vous aurez les outils pour cela est important.

À noter que certains prestataires peuvent aussi vous fournir une formation d’une heure ou deux pour vous apprendre les bases et vous permettre de bien gérer votre site par la suite.

 

Les fonctions standards

Ces fonctions concernent la prise en main de votre site, et les modifications essentielles que vous voudrez y effectuer. Notamment, la mise en ligne d’articles ou la création/l’édition de nouvelles pages.

 

Les fonctions E-commerce

Précisez à quel point vous souhaitez pouvoir modifier votre catalogue : ajout et retrait de produits, mise à jour, modifications des informations, des prix, des fiches produits, mise en place de promotions ou codes promos temporaires, mise à jour de l’accueil, etc.

Ces fonctionnalités peuvent couler de source mais les notifier reste important.

 

5. Hébergement et maintenance

Souhaitez-vous réserver le nom de domaine, héberger et assurer la maintenance de votre site par vous-même ou laissez votre prestataire s’en charger ?

Certains prestataires créateurs de sites prennent en main cet aspect et vous épargne le stress de bien choisir votre hébergeur et de gérer par vous-même les possibles bugs ou attaques que peut subir une plate-forme web. À vous de décider, selon votre connaissance en la matière.

 

 

Faire une liste exhaustive de tous les éléments à inclure dans un cahier des charges de site e-commerce est compliqué. D’autant plus que chaque secteur d’activité possède ses propres caractéristiques et détails importants. Nous espérons quand même que ces 5 points vous aideront à y voir plus clair et à appréhender plus facilement cette étape dans la création d’un site e-commerce.

http5000 - Agence de communication lyonnaise depuis 2000

Restons en contact

Des infos pertinentes, des idées, pas de spam, laissez nous votre mail.

Inscription confirmée, merci!

Pin It on Pinterest