Sélectionner une page

Associations : les meilleures tendances digitales

Associations : les meilleures tendances digitales

2 mai 2019
Récolter des dons est essentiel. Le web est aujourd’hui essentiel. Alors pourquoi ne pas récolter des dons sur le web ? Avouez qu’il y a plus bête comme remarque ! Le problème c’est que l’on trouve de tout sur internet et que l’on peut tout y faire… et il y a justement de quoi s’y perdre. Alors, au lieu de réinventer l’eau tiède, regardons plutôt ce qui fonctionne déjà. Cela vous donnera peut-être quelques idées et des envies de numérique.

 

Allez, roulez jeunesse !

Oui, on sait que ça va vous fait bizarre de l’entendre, mais on peut être né à la fin des années 1990 et déjà avoir plus de 18 ans. En fait, c’est même forcément le cas ! Et oui, et oui, le temps passe vite… et en apportant une nouvelle génération le temps apporte aussi de nouvelles pratiques, notamment numériques. On est sûr que vous en connaissez qui passent leur temps sur des smartphones, non ?
Or, celles et ceux qui ont la vingtaine sont souvent délaissés par les associations d’intérêt général. Ces dernières ne les voient pas comme de possibles donateurs. Pourtant, même s’ils ne donnent pas aujourd’hui, ils donneront peut-être demain. Donc, pour être certain de ne pas les louper, vérifiez ces quelques points :

Votre site internet doit être responsive
Cela signifie qu’il doit correctement s’afficher lorsqu’on le visite via un smartphone ou une tablette. Alors, c’est simple, faite le test en essayant de vous y connecter via ce type d’appareil et voyez si, par exemple, la page de don s’affiche dans sa totalité. Si ça coince, tournez-vous vers votre gestionnaire de site web… ou auprès d’une agence de communication 😉

Votre appel aux dons doit être dynamique
Une fois les questions d’affichage réglées, concentrez-vous sur le message d’appel aux dons. Il faut que celui-ci soit court et accrocheur. Sur internet, l’attention des visiteurs est brève, donc si votre contenu manque d’impact, il sera facile de passer à côté. Pour trouver des idées, voyez autour de vous, posez des questions aux adhérents ou aux bénévoles, voyez ce que font d’autres associations. Et si vous cherchez de nouvelles images pour moderniser votre site, prenez-les libres de droit et de bonne qualité. Vous en trouverez par exemple sur le pxhere ou stocksnap.

 

De nouveaux pigeons voyageurs

C’est simple : 30% des donateurs passent à l’acte après avoir reçu un email. Ce chiffre nous vient du très sérieux “Global giving report” de l’association “NonProfit Tech for Good” (https://givingreport.ngo/).
De fait, se passer de campagnes d’emailing ou ne pas les réaliser avec assez de soins serait bien dommage. Pour éviter cela, suivez ces quelques conseils :

Faites attention à la mise en forme de vos emails
Leur contenu doit être bien structuré et guider le regard. Inutile qu’ils soient très longs, au risque de perdre votre lecteur. L’essentiel est la clarté.

Utiliser des images
Encore une fois, les images ne doivent pas être délaissées. Elles peuvent attirer et donner du charme à votre email, alors prenez le temps de bien les choisir, cela pourrait faire la différence.

Raconter une histoire
Faut savoir ! On vous dit de ne pas faire trop long, et après de raconter une histoire ! Rassurez-vous, tout cela ne s’oppose pas forcément. On peut raconter une histoire en seulement quelques mots. Vous avez peut-être déjà entendu parler de celle attribué à l’auteur américain Hemingway. Elle est tragique et contient 6 mots : “À vendre, chaussures bébé, jamais portées.”

Une pincée de mécénat

On les oublie souvent, alors qu’elles sont nombreuses à se rapprocher des associations : les entreprises ! Envisagez des partenariats avec elles et profitez, non seulement de leur financement, mais aussi de leurs compétences et de leurs réseaux.
Une fois installée, votre coopération pourra par exemple donner un coup de boost à votre communication digitale.
Enfin, en plus de cibler le grand public, n’oubliez pas de vous intéresser aussi aux collaborateurs de l’entreprise partenaire. Sachant que leur employeur a noué un partenariat avec vous, ils seront peut-être plus enclin à s’intéresser à vous, et éventuellement à donner. Prévoyez-leur par exemple un accès privilégié sur votre site, via une passerelle depuis celui de leur entreprise.

 

Des dons, des dons, oui mais des récurrents

Obtenir des dons, voilà bien une nécessité… et une régulière nécessité. L’idéal serait donc d’obtenir des dons réguliers. Cela apporterait de la stabilité qu’aucune association ne refuserait.
Bien sûr, vous nous direz : “belle ambition, mais en pratique comment faire ?” Tout simplement en proposant des dons réguliers directement sur votre site. Cela impliquera des ajustements, comme mettre en place un système de prélèvement automatique. En effet, mieux vaut ne pas compter sur l’envoie d’un chèque tous les mois !
Autre avantage, en remplissant un formulaire, vos donateurs partagerons des informations sur eux. Ainsi vous les connaîtrez mieux ! Concrètement, cela vous permettra de :
– mieux adapter vos futures communications
– les remercier par mail tout en transmettant leur reçu fiscal
– revenir vers eux à l’occasion si vous avez de nouveau besoin d’un coup de pouce
– les tenir au courant de votre actualité

 

Partager pour se rapprocher

Garder contact avec vos donateurs a de très nombreux intérêts, notamment celui de créer une communauté. On entend souvent ce mot, on voit globalement ce qu’il signifie, mais cela vaut le coup de regarder sa définition, vous allez comprendre pourquoi.

“Communauté : ensemble de personnes unies par des liens d’intérêts, des habitudes communes, des opinions ou des caractères communs.”

Résultats, puisque vous agissez et que vous avancez, autant le dire. Partager vous rapprochera encore plus de vos adhérents, bénévoles et donateurs. Et pour cela, le mieux est de rendre compte de vos actions. Comment ? Comme ceci !
– racontez vos projets, tenez au courant de leur avancement, soyez concrets
– montrez des photos de vos événements, faites-en des vidéos
– interviewez des bénéficiaires de votre association
– indiquez votre manière d’utiliser les dons
– proposez à vos donateurs de vous accompagner sur certaines actions 

Vous l’aurez compris, se tourner vers le digital a un grand intérêt. Il ne s’oppose pas à vos actions bien concrètes dans la réalité, mais complète ce travail.
Ainsi, votre association pourra toucher de nouvelles personnes et s’approcher encore plus de celles qui la connaissent déjà.
Avec une stratégie digitale bien pensée, inspirée de tendances que l’on vous a présenté, vous réussirez encore plus efficacement vos missions.
De quoi satisfaire et faire bouger les choses !

Nouveau call-to-action
Ceci peut vous intéresser

5 chiffres clés de la générosité des Français

En matière de générosité, les Français ne sont pas en reste. Voici 5 chiffres clés permettant de saisir certaines de leurs particularités. De quoi donner quelques idées pour vos campagnes !

Les 3 grands avantages du crowdfunding pour les associations

Les 3 grands avantages du crowdfunding pour les associations

D’abord à la mode et parfois jugé précaire, le crowdfunding s’est peu à peu installé comme un moyen de financement crédible et durable. Adapté aux start-up et aux entreprises à but lucratif, il l’est aussi pour les associations caritatives. Et parmi les avantages que vous pourriez lui trouver, en voici 3 dont il serait dommage de ne pas profiter.

http5000 - Agence de communication lyonnaise depuis 2000

Restons en contact

Des infos pertinentes, des idées, pas de spam, laissez nous votre mail.

Inscription confirmée, merci!

Pin It on Pinterest