Sélectionner une page

Association : comment faire une vidéo efficace ?

Association : comment faire une vidéo efficace ?

24 janvier 2019
La vidéo capte l’attention : à vous de l’utiliser pour récolter de nouveaux adhérents à votre association. A défaut : une vidéo de mauvaise qualité peut complètement nuire à votre image et à votre réputation.
Pas de panique : il existe un ensemble de bonnes pratiques à respecter dans l’optique de diffuser la bonne vidéo aux bonnes personnes.
Vous aurez probablement l’envie de réaliser cette vidéo sans dépenser trop de budget. Sachez que c’est possible.
Dans cet article, nous allons vous expliquer comment faire une vidéo efficace. Et comme toujours en marketing, tout commence par la bonne définition de votre persona.

Faire une vidéo efficace : pour quelle audience ?

Le concept de persona est absolument indispensable en marketing : vous l’avez désormais compris. Il est donc primordial que vous ayez ciblé le bon persona, et donc la bonne méthode de vous adresser à lui.

Si votre persona est le mari d’une femme qui vient d’apprendre qu’elle accouchera d’un bébé atteint de trisomie 21, vous allez devoir vous adresser à ce mari. Pas à sa femme. Pas à ce futur bébé. A ce mari et uniquement à lui.

Pour faire mouche, vous aurez dû compiler de nombreuses données généralistes :

  • l’âge moyen des deux parents à la naissance du premier enfant ;
  • le nombre d’années partagées avant d’avoir le premier enfant ;
  • les habitudes de consommation ;
  • les habitudes professionnelles ;
  • quid des habitudes sociales ? ;
  • etc.

Mais vous aurez également dû compiler des données liées à la raison d’être de votre association. Ici :

  • s’agit-il du premier enfant ? Si non, nombre d’enfants ;
  • âge moyen des deux parents à la naissance d’un enfant trisomique ;
  • durée de vie moyenne d’une personne atteinte de trisomie 21 ;
  • ce qui change dans une famille après une telle annonce ;
  • définir ce qu’est une trisomie 21 en quelques lignes ;
  • la place de chaque parent basée sur les observations de votre association ;
  • etc.
    Ces données devront être inscrites dans la définition de votre persona.
    Si vous externalisez votre besoin de vidéo, votre rôle principal s’arrêtera ici. Vous serez accompagné pour l’étape suivante. Si vous souhaitez faire une vidéo efficace sans aide extérieure, votre travail ne fait que commencer.

Faire une vidéo efficace en s’appuyant sur un dossier créa

Seconde étape mais non des moindres : il va vous falloir mettre noir sur blanc la totalité des intentions liées à votre vidéo.
Pour ce faire, vous allez devoir répondre à une série de questions. Cette liste n’est pas exhaustive.

  • Quelle est la raison qui vous pousse à faire une vidéo efficace ?
  • Quel est le message principal de votre vidéo ? Résumez-le en une seule phrase.
  • Où doit se rendre le spectateur qui souhaite se renseigner sur votre association pour y adhérer ? Site web, événement associatif, réseaux sociaux, etc.
  • Que doit ressentir le spectateur ? Quelles émotions ciblez-vous ?
  • Quelle est l’image que le spectateur a de vous aujourd’hui ? Quelle image aura-t-il de vous demain ?
  • Pourquoi s’engager auprès de votre association et pas avec l’association concurrente ?
  • Quel sera le ton de votre vidéo ? Humoristique, dramatique, sensibilisation, etc.
  • Quel sera le vecteur de votre message ? (interview, mise en scène, témoignage, explication. En studio, en extérieur, etc.)
  • Quels seront les canaux de diffusion de votre vidéo ?
  • Quel sera l’appel à l’action ? Où sera-t-il positionné ?

Ce brief va vous permettre de cibler votre besoin avec précision. Il servira également de feuille de route. N’hésitez pas à ajouter des éléments en cours de route mais évitez d’en supprimer. Plutôt que supprimer, il sera préférable de mettre à jour.

Quel sera le style de votre vidéo d’association ?

Définir le style de votre vidéo d’association revient à définir un budget. En effet, plus vous souhaiterez faire une vidéo efficace de qualité, plus vous aurez besoin de moyens.

  • Louer une caméra professionnelle ou utiliser la fonction vidéo d’un appareil photo bas de gamme ;
  • Filmer en intérieur sans lumière accessoire ou avec une lumière accessoire ?
  • Filmer en extérieur pour avoir une bonne lumière ?
  • Réaliser la vidéo en extérieur sans micro ou avec micro ?
  • Enregistrer le son avec un micro cravate ou un micro standard ?
  • En bluetooth ou filaire ?
  • Utiliser de la musique libre de droit ou traditionnelle, avec des droits à reverser ?
  • Comment organiser le montage, avec quel logiciel ?
  • Etc.

Quel matériel minimal pour faire une vidéo efficace ?

Au sein de notre agence web à Lyon HTTP5000, nous avons conscience que faire appel à des professionnels représente souvent un frein pour de nombreuses associations. Néanmoins, n’oublions pas qu’il convient de fournir des vidéos de qualité au public.
Ainsi, pour présenter une qualité minimale, nous vous conseillons un équipement de base :

  • Un smartphone récent avec une très bonne résolution vidéo. Nous vous conseillons de regarder des vidéos tournées avec ce smartphone sur un écran d’ordinateur en plein écran. Vous verrez ainsi les limites de la qualité de vos vidéos ;
  • Un trépied, afin d’avoir une image stable sans micro-mouvements ;Une série de réflecteurs de lumière qui vous permettront de rediriger la lumière vers votre sujet ;
  • Un micro-cravate en bluetooth pour permettre d’avoir un son de qualité même en extérieur ;
  • Si vous travaillez sur Mac, ce sera pour vous une très bonne chose. En effet, Apple inclut un logiciel de montage vidéo performant (iMovie). Si vous travaillez sur PC, il existe des logiciels gratuits (OpenShot Video Editor, par exemple).

Répartir les tâches pour faire la vidéo efficace pour votre association

Soyez honnête : vous ne pourrez pas être en même temps devant la caméra, derrière la caméra, au son, à la lumière, à la décision et au montage.
Vous allez devoir faire appel aux membres de votre association –ou aux autres employés- afin de faire votre vidéo efficace !
Avant toute chose, positionnez-vous, vous ! Où souhaitez-vous intervenir ? Dans quelle étape vous sentez-vous le/la plus à l’aise ? Assurez-vous que vous avez toutes les compétences techniques pour mener ce projet à terme et lancez-vous ! Vous pouvez endosser un, ou deux rôles au maximum.

Néanmoins, n’oubliez pas qu’une équipe complète vous permettra d’avoir un meilleur rendu final.

  • Le producteur est la personne qui contrôle l’évolution du travail, étape après étape. Le brief est sa bible et passe son temps à planifier ;
  • Le réalisateur est la personne qui va imposer sa patte au brief. La vidéo finale sera une version de la vision que le réalisateur a posée sur le brief. Il valide tout : de la couleur des tee-shirts à la position de lumière en passant par la position de la caméra ou le degré d’intensité de jeu des acteurs ;
    Responsable lumière. Il vérifie que tout fonctionne en optimisant la qualité à chaque étape ;
  • Le technicien audio est une personne centrale. Pourquoi ? Car la qualité du son est essentielle. Votre son doit être le plus clair possible, le plus net possible et sans aucune interférence. Le technicien audio doit s’assurer que le son est bien enregistré. Vous pouvez lui confier la présélection des musiques et sons divers ;
  • Le monteur vidéo travaille en collaboration avec le réalisateur. Le monteur donne du rythme, coupe, recadre, modifie l’image pour qu’elle corresponde à la vision du réalisateur, en accord avec le brief et donc le producteur.

Des règles essentielles si vous faîtes votre vidéo efficace vous-même

Nous reviendrons très probablement sur cette dernière partie au travers d’un article complet. Néanmoins, veuillez garder ces quelques règles à l’esprit dans le cas où vous faîtes vous-même votre vidéo promotionnelle d’association :

  • n’oubliez pas d’écrire un script. En complément du brief (pour le producteur), le script est la feuille de route du réalisateur et de son équipe (jusqu’aux acteurs et aux équipes marketing) ;
  • le lieu de tournage doit être bien choisi. Il peut être nécessaire d’avoir obtenu des autorisations de tournage. Renseignez-vous et faîtes le nécessaire. Par ailleurs, n’oubliez pas de contrôler le bruit, la lumière, etc. ;
  • faîtes des listes de contrôle et prévoyez tout ce qui peut mal se passer pour éviter de perdre une journée de travail où tout le monde se sera rendu disponible pour votre vidéo ;
  • n’oubliez jamais le Droit. Par exemple : n’oubliez pas de faire signer des autorisations pour les acteurs (droit à l’image et droit d’auteur) ;
  • prenez le temps de monter la vidéo. N’hésitez pas à revenir sur des détails s’ils vous dérangent.
    Cet article ne représente pas une vérité absolue sur la bonne manière de réaliser de belles vidéo efficace pour votre site web. La diffusion de vidéo s’inscrit dans une stratégie plus globale d’inbound marketing. A Lyon, notre agence HTTP 5000 vous épaule dans la création et le déploiement d’une stratégie inbound !
Ebook gratuit  Comment changer votre site Internet en générateur de leads par du contenu pédagogique – rectangle

Ceci peut vous intéresser

Associations : les meilleures tendances digitales

Associations : les meilleures tendances digitales

Récolter des dons est essentiel. Le web est aujourd’hui essentiel. Alors pourquoi ne pas récolter des dons sur le web ? Avouez qu’il y a plus bête comme remarque !
Le problème c’est que l’on trouve de tout sur internet et que l’on peut tout y faire… et il y a justement de quoi s’y perdre. Alors, au lieu de réinventer l’eau tiède, regardons plutôt ce qui fonctionne déjà. Cela vous donnera peut-être quelques idées et des envies de numérique.

5 chiffres clés de la générosité des Français

En matière de générosité, les Français ne sont pas en reste. Voici 5 chiffres clés permettant de saisir certaines de leurs particularités. De quoi donner quelques idées pour vos campagnes !

http5000 - Agence de communication lyonnaise depuis 2000

Restons en contact

Des infos pertinentes, des idées, pas de spam, laissez nous votre mail.

Inscription confirmée, merci!

Pin It on Pinterest