Si vous avez lu et suivi les parties 1 et 2 , vous êtes assez prêt pour l’étape de développement de votre application mobile.

Il existe plusieurs façons de l’aborder, et toutes dépendent fortement de vos objectifs et de vos ressources.

Budget

En règle générale, nous ne recommandons pas de consacrer plus de 50% de votre investissement global au développement.

Vous devrez vous payer, vous-même, les gens autour, et bien sûr promouvoir votre application à l’avenir.

Au lieu de demander tout de suite à un développeur ou à une agence « combien cela va-t-il coûter? », La meilleure façon de trouver la meilleure solution est de partager ouvertement le budget que vous êtes prêt à investir.

Dans ce cas, un développeur est capable de calculer comment aborder le MVP et comment poursuivre le développement après.

MVP

MVP, c’est l’acronyme de minimum viable product. C’est un modèle brut et très basique de votre application.

Ne le confondez pas avec une maquette. C’est une version certes élémentaire, mais elle fonctionne et est prête à fournir les bases.

C’est ici que vous devez décider de la version minimale que vous pouvez donner aux utilisateurs, afin qu’ils la trouvent utile et qu’elle puissent déjà répondre à leur besoin principal. Toutes les fonctions et conceptions supplémentaires peuvent être exécutées ultérieurement.

La raison pour laquelle vous créez un MVP est de vérifier comment votre public répondra aux fonctionnalités de base, sans avoir à faire un investissement coûteux et chronophage.

La vérité est que même si vous avez fait toutes les études de marché et que vous parvenez à un ajustement produit-marché, votre plan pourrait être encore trop optimiste face à la réalité.

En publiant un MVP, vous vous évitez de construire et d’investir dans quelque chose que personne n’utilisera dans le monde réel. Et c’est ce dont vous avez le plus besoin : obtenir des commentaires et des retours réels des utilisateurs.

Partenariats de développement

Au lieu d’embaucher qui que ce soit, vous pouvez évidemment utiliser un générateur d’applications seul, comme BuildFire, GooBarber, Swiftic ou MobAppCreator. Mais créer une application comme celle-ci n’est pas aussi facile qu’ils en font la publicité, et vous risquez également de vous sentir frustré, comme payer trop cher pour certaines fonctionnalités.

Alors cherchons un partenaire pour ce crime.

Co-fondateur technique

Si vous planifiez une startup et que vous n’avez pas beaucoup d’expérience technique, la meilleure option et sans nul doute la plus efficace, est de trouver un co-fondateur technique. Si vous avez la possibilité d’en embarquer un, n’hésitez donc pas.

Tout d’abord, c’est la meilleure option financière, car vous êtes sur le point de bâtir l’entreprise ensemble, d’investir ensemble et, en fin de compte, de partager vos revenus.

C’est pourquoi un cofondateur s’efforcera probablement de faire bouger les choses le plus rapidement possible, aussi longtemps que cela sera nécessaire pour fournir les meilleurs résultats possibles, et ce dont vous avez le plus besoin – un MVP bien fait. .

Deuxièmement, le niveau d’engagement le forcera également à faire pression pour des améliorations constantes et à rechercher les moyens les plus efficaces de créer l’application.

Ne vous méprenez pas. Vous pouvez également trouver des freelances ambitieux et, évidemment, les agences fourniront un excellent travail, mais cela vous coûtera beaucoup plus cher et vous ne pourrez pas toujours vous appuyez sur eux pour forcer les choses à se produire.

N’oubliez pas que personne ne travaillera jamais sur votre produit aussi dur qu’un autre propriétaire, et il sera comme un père veillant sur sa fille jour après jour.

Il s’occupera probablement également du processus de mise à l’échelle et saura comment constituer votre équipe de développement interne si nécessaire. Je recommande également vivement de le construire, d’ailleurs.

Vous pouvez trouver des co-fondateurs techniques sur des pages comme:

Enfin, nous vous recommandons de trouver un co-fondateur technique, ou un CTO, même si vous envisagez d’externaliser le développement dans une agence ou chez un freelance.

De cette façon, vous pouvez transférer les responsabilités de développement à votre partenaire et vous concentrer sur d’autres parties cruciales de l’entreprise, ainsi que sur la direction générale.

Freelance

Le monde regorge de travailleurs indépendants.

La fourchette de prix est vraiment large et les juniors de certains pays sont prêts à travailler presque gratuitement. C’est bien évidemment tentant, mais il vaut mieux éviter si vous souhaitez de la qualité et vous épargner des maux de tête.

Bien sûr, vous pouvez également trouver d’excellents freelances. Notamment sur :

Mais prenez garde aux propositions commençant par « nous faisons tout », ou les arguments suspects du type « nous avons 2000 développeurs dans le pôle ».

Aucun d’entre eux n’a probablement la moindre idée du fonctionnement de votre entreprise, de ce dont vous avez vraiment besoin ou de ce que vous devriez vraiment faire.

Ils demanderont simplement « quoi faire », ils le feront rapidement et demanderont de l’argent.

Si vous avez des remarques d’améliorations, ils s’occuperont de 10% d’entre elles, puis redemanderont de l’argent. Si vous avez trop de retours ou si vous leur demandez à nouveau de faire ce que vous voulez, ils peuvent simplement raccrocher et ne plus jamais répondre.

C’est pourquoi nous vous recommandons de travailler avec des travailleurs indépendants experts dans un créneau spécifique. Maîtres dans leur domaine ou technologie, avec de belles références et des conditions de paiement et de livraison claires.

Agence de développement

Si votre co-fondateur technique est celui qui travaillera le plus dur, l’agence sera probablement la deuxième.

L’un des avantages à propos du travail avec une agence, est qu’une fois que vous savez que vous pouvez leur faire confiance, vous pouvez augmenter et réduire vos ressources de développement, à la demande.

C’est ainsi que fonctionne également le Team Augmentation. Alors que l’externalisation générale de projets consiste davantage à laisser les gens faire tout le travail, le Team Augmentation consiste à embaucher simplement des développeurs, ou des équipes, à la demande, pour un travail particulier, et c’est tout.

Vous n’avez aucune responsabilité supplémentaire vis-à-vis des employés et vous pouvez totalement vous concentrer sur la maximisation de la valeur de votre produit, pendant que l’équipe se gère elle-même.

Bien sûr, choisir la bonne équipe de travail est un autre challenge. Prenez trop petit, et vous devrez les garder et investir dans de la microgestion. Prenez trop gros, et il y a un risque qu’ils ne mettent pas assez d’efforts dans votre projet, car ils en ont d’autres plus gros et plus juteux à produire.

Choisir la bonne agence

Le vrai problème est qu’avoir un « look professionnel » est quelque chose de trop facile à avoir de nos jours.

Aujourd’hui, le marketing est plus écrasant et plus facile à appliquer que jamais. Tout le monde peut aller sur Internet, créer un joli logo gratuitement, puis un second outil gratuit vous fera une proposition exceptionnelle, et un autre vous aidera à envoyer des e-mails à des clients potentiels, etc, etc.

Tout cela vous donne une apparence professionnelle avec finalement peu d’effort, mais parfois suffisant pour couvrir le manque de compétences en développement.

C’est pourquoi nous avons proposé un tas de points différentes à vérifier dans toutes les agences afin de ne pas tomber dans le panneau.

L’alchimie

Vous travaillerez ensemble pour réaliser l’un de vos rêves professionnel, il est donc indispensable de faire un choix judicieux.

Peser les « pour » et les « contre » semble un calcul un peu dépassé, et pourtant…

Bien sûr, vous voulez des personnes compétentes et professionnelles… mais tout le monde est compétent et professionnel.

En réalité, vous aurez probablement à choisir entre plusieurs personnes capables de fournir le même travail en matière de développement. De sorte que ce que vous allez finalement vraiment chercher ici, c’est une certaine « compréhension des sentiments mutuels » et non pas seulement un ensemble de compétences.

Les erreurs sont presque inévitables. Vous passerez par des retours, des moments plus difficiles, etc.

Quoi qu’il en soit, vous devez vous sentir bien l’un avec l’autre. Il doit y avoir une alchimie, de façon à ce que même quand les moments difficiles qui doivent arriver, arriveront, vous serez en mesure de les surmonter ensemble.

On dirait du Tony Robbins, mais c’est beaucoup plus amusant de faire des choses avec des gens que tu apprécies, qu’avec quelqu’un avec qui tu te sens mal à l’aise.

Ne vous méprenez pas, il ne s’agit pas simplement d’aimer une personne. Vous pouvez en effet aimer quelqu’un de totalement inutile, mais cela ne vous mènera pas à l’endroit où vous voulez aller.

Vous devez sentir que vous pouvez compter l’un sur l’autre et vous parler ouvertement.

Je vous recommande vraiment de faire appel à vos ressenties, à l’alchimie. Cela rend notre travail beaucoup plus facile et amusant.

L’étendue des travaux

Le « plan d’action » est un document listant tout ce qui doit être fait pour produire le résultat final.

Sur la base de ce type de document, la direction du projet prépare le calendrier, le budget et les ressources, avec les personnes impliquées dans l’exécution.

Chaque tâche doit avoir une deadline préalablement établie (avec du temps supplémentaire pour les potentiels retards imprévus) et un calcul des coûts (avec les coûts supplémentaires en cas d’obstacles imprévus).

Après cela, chacun peut commencer l’exécution des ses tâches, étape par étape, jusqu’à la livraison.

S’il n’y a pas de demandes supplémentaires, il est tout à fait possible que le projet respecte la date limite ou soit même prêt avant.

La livraison

Il est également bon de définir des objectifs hebdomadaires ou mensuels qui doivent être atteints ou révisés de temps à autre.

Avec une bonne projection sur le travail, c’est facile, mais vous ne pouvez pas prévoir l’imprévisible.

Vous définissez les échéances et les tenez à jour avec l’agence. Si quelque chose ne va pas ou si quelque chose d’imprévisible frappe le projet, vous êtes toujours en mesure de réorganiser le travail, avec moins de dommages possibles sur le plan d’action initial.

Avec une bonne gestion, un respect commun et une attitude professionnelle, votre application est prête.

Et après ?

Comme vous le savez, le développement n’est qu’un véritable début.

Essai

En donnant la possibilité d’utiliser votre application directement, vous risquez de ne voir que ses « défauts » : les nombreux bugs et commentaires désobligeants notamment.

Mais pour vous assurer de ne pas vous faire trop de mal et de ne pas avoir envie de brûler un utilisateur, nous vous recommandons de faire la première série de tests en interne, uniquement avec votre équipe. Vous trouverez probablement beaucoup de problèmes d’expérience utilisateur, ainsi que des bug, par vous-même.

Si vous travaillez avec une agence, elle se chargera probablement de la partie test, mais pour vous en assurer, incluez cette phase dans votre plan d’action.

Vous pouvez également utiliser l’aide de nombreux outils intéressants, comme UserTesting ou UberTesters.

Mise en ligne

Après cela, votre application est prête à partir à l’aventure dans le monde réel.

Néanmoins, avant de passer à la mise en ligne, vous devez passer en revue les directives établies par Android et Apple, et encore une fois, l’agence devrait le faire pour vous, et encore une fois, incluez-le dans votre plan au cas où.

Si cela est résolu, enfin, il est temps. Vous l’avez fait ! Votre application est prête à répondre au marché.

Promotion

Il y a quelques questions auxquelles vous devez réfléchir du point de vue des ventes et du marketing.

  • Comment allez-vous promouvoir votre application ?
  • Comment répondre aux questions de votre futur utilisateur ?

Vous devez également penser aux techniques de marketing, comme avoir un blog qui aborde les problèmes de vos utilisateurs, ou comment vous allez gérer le marketing par e-mail si vous décidez de le faire.

Apprenez de vos concurrents :

  • Quels canaux utilisent-ils pour promouvoir leurs applications ?
  • Peut-être pourriez-vous faire appel à des influenceurs ?
  • Comment allez-vous inciter les gens à vous laisser de bonnes critiques ?

Lors de l’élaboration de votre stratégie marketing, pensez au marketing en ligne et hors ligne.

Utiliser Analytics (fidélisation, booster les utilisateurs)

Si vous configurez le site Web de votre application pour la longévité, prenez en compte les données que vous pouvez récolter.

Vos statistiques vous donneront une mine d’informations sur le nombre de personnes qui utilisent votre application et d’où elles viennent.

Vous pouvez trouver de nombreux outils qui vous aideront à analyser le comportement exact de vos visiteurs. Sur cette base, vous aurez plus d’informations sur ce que les utilisateurs font avec votre application et sur la façon de les booster.

Obtenez encore plus de commentaires

Le client a toujours raison d’un point de vue commercial. Point final. Vous pouvez le détester, mais vous devez l’admettre.

Ne vous mettez pas en colère ou ne vous sentez pas déprimé si quelqu’un n’aime pas vraiment ce que vous avez fait.

Apprenez plutôt.

Cachez vos émotions et soyez professionnel. Saisissez la rétroaction comme une occasion d’améliorer les choses et de les faire évoluer.

Fournissez une plate-forme de commentaires afin que vous puissiez savoir ce que veulent vos utilisateurs.

Les gens sont prêts à pardonner si vous voulez réparer et rendre les choses encore meilleures.

De l’autre côté, vous serez également confronté à des personnes méchantes qui ne font qu’harceler tout le temps, alors n’oubliez pas d’utiliser votre propre jugement.

Vous ne pouvez tout simplement pas rendre tout le monde heureux. Oubliez ça.

Pour finir

Comme vous le voyez, la création d’une application n’est qu’une partie du processus de création d’entreprise.

Vous pouvez vous faire à l’idée qu’une fois que vous l’avez construit physiquement, tout le reste viendra, et les gens vont l’adorer et l’utiliser.

Je vous suggère d’être davantage prêt à vous battre constamment pour les clients, en en recherchant de nouveaux et en améliorant l’expérience de ceux que vous avez déjà.

La vérité est que le moment où vous créez votre application n’est que le début de quelque chose de beaucoup plus grand… une entreprise.

Et pour assurer le succès de votre application, vous devrez consacrer beaucoup de temps au développement commercial.

Dans de nombreux cas, c’est une belle aventure et pour la vie.

Librement traduit de l’anglais : PagePro

Comment créer une application mobile ? Partie 3 - étape finale

http5000 - Agence de communication lyonnaise depuis 2000

Restons en contact

Des infos pertinentes, des idées, pas de spam, laissez nous votre mail.

Inscription confirmée, merci!

Pin It on Pinterest