Sélectionner une page

Comment construire efficacement son « persona » ?

Comment construire efficacement son « persona » ?

6 novembre 2020
Inutile de rappeler que chaque action de communication que vous menez est destinée à un ou des publics bien précis que vous avez préalablement définis. Mais comment vous y êtes-vous pris ? Êtes-vous certain de disposer d’assez de détails pertinents pour cadrer l’ensemble de vos campagnes ? Pire encore, est-ce que la cible que vous choyer jusqu’alors est vraiment celle qui s’intéresse à vos services/produits ?

Afin de garantir des actions efficaces envers les personnes réellement intéressées et concernées par ce que vous proposez, il semble judicieux de déterminer votre (ou vos) « persona ».

Pour vulgariser ce terme, disons qu’un persona est un un personnage imaginaire à qui on va donner une identité (nom et apparence) et dont on prêtera les caractéristiques récoltées via des données et des hypothèses émises, pour le rendre le plus réaliste possible.
Mais derrière ce personnage se cache effectivement et en réalité, le groupe d’individus au même type de profil et à qui vous devez vous adresser. Cette démarche permet d’humaniser sa cible, la rendre plus concrète et donc savoir déterminer au mieux comment lui adresser ses messages.

À quoi ça sert un « persona » ?

Rentrons dans les détails.

S’il est important de définir un profil type, idéal, en guise de client, c’est bien évidemment pour savoir comment lui parler et donc affiner son positionnement. Le désir premier peut être de vouloir vendre à tout prix et à un maximum de personne. Mais est-ce vraiment rentable stratégiquement ? Ne serait-il pas plus intéressant de prendre en compte les profils réellement intéressés par votre offre et de miser sur une communication qui leur est dédiée ? C’est en tous cas un moyen efficace pour économiser de l’argent ou avoir un bon retour sur investissement.

Le fait de mieux connaitre son persona, pousse ainsi toute l’équipe à orienter son discours et aller chercher la sensibilité émotionnelle de ce dernier. Si on le connait correctement, on sait ce qui va le toucher et par quel biais le faire. Ainsi, on pourra lui prouver via des actions de communication que l’on a compris sa problématique et que notre produit ou service est forcément adapté pour répondre à celle-ci.

C’est ici qu’il est important de se rendre compte que plus on dispose de détails sur ce monsieur ou madame X, plus on peut étayer notre discours et le rendre pertinent. Sa définition permet de connaitre son profil (vie privée et professionnelle), ses habitudes, ses réflexions ou encore et surtout ses problèmes.

Quelles réponses dois-je obtenir ?

Plus on dispose de détails, meilleur sera note axe de communication. Voici donc une liste non exhaustive de question que vous devez chercher à déterminer pour créer un persona exploitable pour chaque processus de réflexion.
Sa carte d’identité
Son nom et prénom
Son sexe
Son âge
Où habite-t-il ? Dans quel ville ? Dans quel type de logement ?
Est-il marié, en couple ou célibataire ?
As-t-il des enfants ? Combien ?
Quel est son orientation sexuelle ?
Est-il croyant ? Quel religion ?
Quels sont ses opinions politiques ?
Quelles études a-t-il fait ?
Quelle est sa profession actuelle ? Quel est son parcours ?

Sa personnalité
Est-il proche de sa famille ?
A-t-il un groupe d’amis ?
Comment occupe-t-il son temps libre ?
Quelles sont ses passions ?
Quels sont ses traits de caractère ?
Quel image les gens ont-il de lui ?
Ce qu’il déteste par dessus tout ?
Quelles sont ses valeurs ? Et au travail ?
À quoi ressemble-t-il ? Son apparence et sa façon de s’habiller au quotidien ?
Est-il à l’aise avec l’informatique ? De quels équipements dispose-t-il ?

Ses habitudes
Demandez lui de vous décrire sa journée type ?
Quels types de site consulte-t-il ?
Quels types de livre lit-il ?
Pratique-t-il le sport ? Lequel ?
Quels sont ces programmes de télévision préférés ?
Quels endroits fréquente-t-il ? (cinémas, bars, musées, restaurants…)
Quels types d’endroits va-t-il visiter ? Où part-il en vacances ?
Quels sont ces objets indispensables au quotidien ?
Quels fonctionnalités utilise-t-il le plus sur son téléphone ?

Ses pensées
Quelles sont ses préoccupations majeures avant, pendant et après le travail ?
Qu’est-ce qui lui passe par la tête quand il se lève le matin ou se couche le soir ?
Comment réagit-il face à un problème ?
Dans quoi veut-il réussir dans la vie ?
Quel est son désir profond et pourquoi est-ce important pour lui ?
Quelles sont les émotions liées à cette idée de succès ?
Comment s voit-il sa vie à court / moyen / long terme ?

Ses frustrations
Quels sont les obstacles qui le bloquent actuellement ?
Quelles sont ses frustrations ?
Quelles sont ses peurs ?
Que n’ose t-il pas faire ?
Quelles émotions négatives ce problème génère ?

Comment récolter un maximum d’informations simplement ?

Le moyen le plus efficace semble être de confier cette tâche à un cabinet et de recevoir une étude poussée du type ethnographique. Cependant ces études sont très onéreuses et ne peuvent donc faire l’objet d’un investissement pour la plupart des structures.

Maintenant que vous avez vos pistes de recherches et idées de questions, il ne vous reste plus qu’à partir en investigation. Cette phase va sûrement vous paraitre couteuse en temps voir chronophage mais il s’agit pourtant bel et bien d’une des meilleures méthodologies pour construire des plans d’actions efficaces pour le futur de votre activité.

Bien que vous ne disposez pas de tous les outils dont pourrait se servir un cabinet spécialisé, sachez que vous avez pourtant déjà sous la main un bon nombre de moyens pour collecter, légalement, un grand nombre d’informations.

  • Vos fichiers client

Rien ne sert d’aller plus loin lorsqu’on commence à se lancer dans la définition de son persona. Et oui, il suffit de se plonger dans les documents qui sont là, juste sous nos yeux. L’analyse de ces datas va vous permettre d’en dégager un certain nombre de tendances, de déterminer les similitudes entre les profils, les habitudes qu’ont vos clients et ce qui les animent.

  • La création de sondage

Et bien oui, car quand on arrive pas à trouver l’information, autant la demander directement à l’intéressé. Pour ce faire, la diffusion d’un sondage reste une très bonne idée. On ne cherchera peut-être pas à poser toutes les questions que l’on a déterminé (beaucoup trop lourd pour l’interrogé) mais au moins les pistes manquantes et les informations plus personnelles. N’hésitez pas à créer différents questionnaires, adaptés aux différents types de profils que vous avez déjà pu brièvement identifier.

  • Les réseaux sociaux

Si votre business dispose d’un ou plusieurs comptes sur les réseaux sociaux, il est peut-être temps d’en tirer parti. En effet, que ce soit Facebook, Instagram ou les autres, ces plateformes vous donnent accès à un certains nombres de données concernant votre audience en ligne. Notamment concernant les données démographiques et les centres d’intérêts. Les réseaux sociaux sont également une excellente solution pour diffuser votre sondage à plus grande échelle. Autre astuce pour collecter un maximum d’informations : la diffusion d’un post rémunéré (une publicité). On choisira une audience assez large pour atteindre tout type de profil et permettre d’en dégager une nouvelle fois des tendances à l’étude des résultats. Qui à majoritairement interagit avec mon post ? Qui à cliqué, « liké », commenté ? Sur quel type de matériel l’ont-il regardé ?

  • Les autres outils digitaux

Comme on vous l’a dit, on exploite tout ce qui nous passe sous la main ! Vous disposez d’un logiciel d’envoie de newsletters ? Prenez en compte qui s’est inscrit pour recevoir vos actualités, qui ouvre et lit vos messages, qui clique sur les liens joints. Vous faites des publicités sur les moteurs de recherche ? Faites donc un tour du côté de Google Analytics. Cette outils également vous permet d’en apprendre davantage sur le type de profil portant un intérêt à vos annonces.

  • Les hypothèses

Se laisser guider et produire des hypothèses fait également partie des règles de la définition de son persona. Prendre le parti pris de miser sur telles ou telles caractéristiques vous permettra d’en apprendre davantage sur le profil de votre cible et aussi d’éveiller des pistes auxquelles vous n’auriez pensé. Des pistes que vous pouvez ensuite transformer en questions pour vos enquêtes et sondages. Ces hypothèses se vérifieront donc au fur et à mesure de l’avancer de la construction de votre persona.

Est-ce une méthode que vous avez déjà utilisé ? Qu’en avez-vous pensé ?
Ceci peut vous intéresser
Se démarquer grâce à sa page « Réalisations »

Se démarquer grâce à sa page « Réalisations »

Chaque page de votre site vitrine doit attester de votre expertise et surtout donner envie à vos potentiels futurs clients de vous faire confiance. Servez-vous de votre page « Réalisations » pour leur donner des preuves.

http5000 - Agence de communication lyonnaise depuis 2000

Restons en contact

Des infos pertinentes, des idées, pas de spam, laissez nous votre mail.

Inscription confirmée, merci!

Pin It on Pinterest