Sélectionner une page

Lorsque nous ne maîtrisons pas le web design aussi bien qu’un professionnel dans le domaine, on peut vite se sentir bloqué. Mais n’ayez crainte, car il existe des méthodes efficaces et simples pour réussir votre webdesign malgré tout. Nous vous fournissons aujourd’hui 3 astuces et conseils pratiques pour mieux vous y retrouver.

 

 

1. La règle des tiers

L’une des pratiques les plus courantes dans la maîtrise de webdesign, la conception graphique, l’impression et même la photographie, est la règle des tiers. En d’autres termes, il faut prendre en compte la symétrie et l’équilibre. Il faut donc atteindre la pureté et l’harmonie dans votre conception, en appliquant cette règle des tiers à vos graphiques, images, mises en pages Web et bien d’autres encore.

Il faut savoir qu’en design, si une image ou un visuel est trop similaire dans la moitié gauche et la moitié droite, supérieure et inférieure, le spectateur (donc ici, l’internaute), risque d’être difficilement attiré par ce qu’il voit. La règle des tiers casse donc ce principe pour rendre le visuel attractif, équilibré grâce à un système de grille. Explications :

Cette grille « imaginaire » sur votre image peut vous permettre de connaître les points d’intersections principaux pour placer votre image de la meilleure des manières. Vous remarquerez 4 points d’intersections permettant d’équilibrer votre visuel. Pour vous donner un exemple, vous pouvez apercevoir ci-dessous un visuel ne respectant pas la règle des tiers comparé à celui qui, au contraire, l’a respecté sur l’image suivante.

Le constat est donc évident, il est plus agréable pour les yeux d’obtenir un résultat respectant la règle des tiers, mais si nous avons tendance à l’ignorer. Indirectement, vos yeux s’alignent toujours plus facilement sur les points d’intersection ce qui rend la visibilité plus agréable.

 

2. La mise en page et le flux

Lorsque l’on parle de design de page web, on ne peut pas définir un « bon » ou « mauvais » style. Cela dépend du projet en jeu, des besoins de vos clients, de votre signature graphique et des cibles concernées. Ces derniers temps, c’est le style minimaliste et épuré qui prône. Les yeux des spectateurs ont besoin d’espace et de simplicité pour ne pas être trop submergés de détails et rendre la navigation plus agréable. Mais comme le design doit répondre à différents critères comme le type de marché visé par les propriétaires d’un site internet, il faut toujours s’appuyer sur une conception objective.

Par exemple, une page web d’un cabinet d’avocat n’aura pas le même design qu’une page de concepteur de jouets pour enfants.

Il faut également prendre en compte le principe du « parcours du regard » du public. Tout dépend où votre page souhaite amener l’internaute (un bouton Call to Action, une vidéo, un lien contact..). Généralement, c’est le modèle en Z qui est le plus souvent appliqué. Le regard part d’en haut à gauche de la page puis suit un mouvement en Z jusqu’à finir en bas à droite de la page. Vos visuels et éléments importants ne doivent donc pas être placés au hasard mais stratégiquement positionnés sur ce Z.

 

3. La hiérarchie visuelle

La hiérarchie visuelle aide à l’utilisateur à connaître les informations les plus importantes dans la conception et fournit une direction claire de l’endroit où l’œil du spectateur doit aller.

Elle est souvent référencée par la typographie mais peut aussi être vitale dans les éléments graphiques, les images ou la conception globale du site. Vous avez sûrement dû vous retrouver sur des sites qui disposent de textes et d’images étant tous à la même taille sans CTA visibles. Il est préférable d’éviter ce genre de design si vous souhaiter charmer les internautes sur une page !

Les éléments les plus importants de votre site doivent donc être les plus visibles. Pensez à l’article d’un journal : vous avez le gros titre, bien visible, souvent suivi d’une image positionnée juste en dessous. Puis, un texte introductif bien plus petit, en gras. Et, enfin, le corps de texte, l’article en lui-même, souvent en colonne dans un journal papier. Vous avez là un parfait exemple de hiérarchie visuelle : le gros titre et la photo attirent l’œil, donnent le ton, indiquent le sujet. Si cette étape convainc le lecteur, si le sujet l’intéresse, il passe alors à l’introduction qui résume l’affaire. Ensuite seulement, le lecteur lira l’article complet si les deux étapes précédentes (gros titre et introduction) l’ont intéressé.

Un site Internet fonctionne de la même manière. Vos internautes ne consommeront pas tous vos contenus : ils ne liront pas tous vos textes, ne visiteront pas toutes vos pages. Ils iront seulement sur les contenus qui les intéressent. La hiérarchie visuelle vient justement les aider dans cet objectif, en leur montrant où regarder, en triant le contenu pour eux.

 


Nous espérons que ces 3 principes de webdesign vous aideront à mieux pensé votre site et à le rendre plus efficace qu’il ne l’est déjà.

http5000

Ce compte est utilisé quand l’auteur n’est pas identifié. C’est une oeuvre commune 🙂

http5000 - Agence de communication lyonnaise depuis 2000

Restons en contact

Des infos pertinentes, des idées, pas de spam, laissez nous votre mail.

Inscription confirmée, merci!