Sélectionner une page

Conseils et astuces pour le référencement

S’il n’existe pas de recette miracle pour apparaître en première page de Google (pour le référencement naturel), un certain nombre de bonnes pratiques permettent de respecter au mieux les requêtes des algorythmes des moteurs de recherche. En voici une liste non exhaustive et qui n’a de prétention que de servir d’initiation a la discipline complexe qu’est le Référencement (avec un R majuscule s’il vous plait).

> Accéder directement à la liste des choses à faire et ne pas faire en cliquant ici

Comprendre comment fonctionnent les moteurs de recherches.

Des robots sont envoyés sur les pages html de votre site afin d’extraire, analyser et classer son contenu. Ce contenu est restitué lors de la requête d’un internaute en fonction de la pertinence de la page et selon des critères précis. Tout est bon à prendre : le texte, les images, les vidéos, l’url de la page, le titre, la hiérarchie du contenu de la page, les liens pointant vers cette page, les mots contenus dans les liens pointant vers cette page, le site d’origine du lien pointant vers cette page etc… Plus la concordance entre tout ces éléments est forte, plus le moteur de recherche classera cette page comme cohérente par rapport à une recherche.

Organiser son site internet c’est déjà le référencer

Le plus important et ce qui donne de la valeur à votre site, c’est son contenu. Un vieux site, moche mais avec du contenu cohérent sera vraisemblablement mieux positionné qu’un site design avec rien dedans. Il faut donc commencer par organiser ce contenu par grands thèmes, puis par sous catégories. Par exemple, http5000 travaille dans des domaines divers. Le menu principal reflète ces grands domaines (graphisme, site internet, imprimerie, objets publicitaires) puis est divisé en sous catégories (les offres (site vitrine/site e-commerce/site sur mesure etc…) Le référencement…). Ce classement donne l’architecture de votre site. C’est une étape importante qui allie les contraintes du référencement et les besoins d’ergonomie et d’intuitivité du site.

Rédiger ou faire rédiger…

Une fois que le squelette du site est défini, il faut l’habiller, le remplir, le compléter ! Pour celà, il n’y a pas 36 solutions, il faut rédiger. Il est essentiel que le contenu soit original, le copier coller est désormais immédiatement repérable et sanctionné par les moteurs de recherche. Ils ne prendront pas en compte la page ou la partie de la page copiée si ils constatent l’existence de l’original. Il faut donc exprimer vos informations, vous présenter vous même ou vous faire aider. http5000 met à votre disposition un service de rédaction web constitué de journalistes ayant des facilités à rédiger sur divers sujets et qui ont intégré les exigences du web. Quelles sont-elles ?

Le nom de domaine

Cela parait évident mais il est bon de le rappeler, le premier critère retenu par les moteurs de recherches est le nom du site. pneu-gerard.fr sera toujours mieux que gerard.fr pour vendre des pneus.

3 à 5 mots clés par page

Chaque page a pour objectifs de répondre à une requête de l’internaute. Celle-ci est constituée de 1 à 5 mots clefs maximum. Par exemple “création site internet Lyon” (4 mots clefs) ou “site pas cher Lyon” (4 mots clefs) etc. Votre ambition doit être de créer des pages répondant à ces requêtes. On prend l’exemple d’une page cherchant à répondre à la première requête. Nos mots cléfs sont “création” “site” “internet” “Lyon”. Il nous faut maintenant indiquer au moteur de recherche quels sont nos mots cléfs. La balise Keyword (voir ci dessous) n’étant plus considérée comme fiable par les moteurs de recherche, on va remplir les critères ci dessous pour certifier au moteur de recherche que notre page parle de ces mots clefs.
Outils d’aide à la recherche de mots clés de Google 

Le titre de la page

Chaque page html a un titre qui est indiqué dans la balise meta title. Cette balise est essentielle, c’est la plus importante des balises meta (voir ci dessous). Le titre DOIT contenir l’ensemble des mots clefs de la page. Dans notre cas le titre de la page sera : “Création de site web à Lyon” Eviter le superflu, concentrer les mots clefs de façon intelligible car c’est le titre qui sera vu en premier lors d’une recherche Google.

L’organisation de la page, les balises Hn

Une page html se hiérarchise pour structurer son contenu. Comme dans un document papier on va retrouver des grands titres (H1) et des sous titres qui s’emboitent les uns dans les autres (H2 – H3 – H4 – H5 et H6). Puis le texte (paragraphe) et quelques autres formats tels que les citations, le code etc… Le plus important, c’est les titres. Il faut au moins un titre de niveau H1 dans votre page. Et il faut absolument que nos mots clefs soient au moins une fois dans les balises Hn de la page. Au moins une fois en H1, au moins une fois en H2 si on les utilise, au moins une fois en H3 si on les utilise etc.
Dans notre exemple, en H1 on va mettre “Création de site internet à Lyon” puis on pourrait diviser la page en deux H2: “Création de site internet” et “Votre site internet sur Lyon et sa région.” Nos 4 mots clefs sont présents au moins une fois en H2. Ici les H3, H4, H5, H6 ne semblent pas pertinents mais libre à vous d’organiser votre page à votre convenance.

La récurrence des mots clefs

C’est surtout dans le corps de la page, la zone paragraphe. Plus les mots clefs sont récurrents, plus les moteurs de recherches les identifient comme des mots clefs. Attention à rester cohérent et lisible, ça ne sert à rien de copier coller la phrase “Création de site web à Lyon” “Création de site web à Lyon” “Création de site web à Lyon” (voir ce qu’il ne faut pas faire). Il faut toujours privilégier le lecteur. Les algorythmes sont en perpétuelle évolution pour savoir mettre de coté les sites ne respectant pas le lecteur.

L’url de la page

L’URL c’est l’adresse complète et unique de la page. Par exemple https://http5000.com/site-internet.html est l’adresse URL de la page site internet de notre site. En fonction des outils utilisés pour le développement du site, il arrive que les URL soit incompréhensibles pour nous autres humains du type https://http5000.com/index.php?option=com_content&view=article&id=252&Itemid=118&lang=fr (c’est pourtant la même page !) La réécriture d’URL prend une place de plus en plus importante dans le référencement. Elle vient “confirmer” le titre de la page. Il faut donc ABSOLUMENT que TOUS les mots clefs de la page soient présents dans l’url. Pour nous: creation-site-internet-lyon. Rien d’autre, pas de blabla.

Les balises méta

Les deux qui nous concernent directement sont la balise Keywords et la balise Description.
La balise Keywords ayant été sur-utilisée par les mauvaises pratiques, elles n’influencent que très peu les moteur de recherches. En revanche, ça ne fait pas de mal d’y placer nos 4 mots clefs espacés d’une virgule.
La balise description est plus importante. Elle va constituer le petit paragraphe qui sera en dessous du titre de la page dans les résultats à une requête sur les moteurs de recherche. Elle contient les premières lignes qui seront lues par l’internaute pour savoir si votre page vaut la peine d’être vue ou non. Il faut qu’elle soit concise, claire et qu’elle contienne TOUS les mots clefs. Par exemple pour nous “http5000 réalise la création de site internet sur Lyon et sa région” On peut ajouter certains termes plus commerciaux qui auront pour but d’inciter la visite mais qui n’auront pas d’influence sur le référencement “les meilleurs prix” ou “devis rapide et gratuit, venez comparez” etc… Eviter les descritions trop longues, elles seront coupées par Google. Eviter aussi de laisser vide cette balise car Google prendra du texte au hasard sur la page.

Les photos

Les photos font partie du contenu référençable sur votre page. Pour cela, le nom du fichier (creation-site-internet-lyon.jpg au lieu de img0485.jpg), le titre de la photo (balise title) et la description de la photo (balise alt) sont importants et doivent être correctement renseignés. Il faut que TOUS les mots clefs soient au moins une fois dans le nom du fichier et dans les balises title et alt d’une image.

Le concept de “silo”

On l’a vu plus haut sans le mentionner dans l’architecture du site. Comme les silos, qui fonctionnent par céréale unique (un silo sera rempli de blé, d’orge etc. mais pas de deux céréales en même temps), votre site doit être décomposé en catégories uniques. Cela n’empêche pas les passerelles entre chaque mais le contenu doit être traité par thème. (Dans le graphisme, on peut faire un article sur le graphisme propre à internet (newsletter etc…) mais les sujets sur les sites internet doivent rester dans le silo (catégorie) site internet.

Ci, dessous, un exemple de structure en silo :

organigramme

 

L’ajout régulier de contenu et le concept de longue traine

L’ajout de contenu régulier est un aspect important du référencement mais aussi du succès de votre site. Si il “bouge”, il semble vivant et invite les internautes à le consulter régulièrement. De la même manière, pour les moteurs de recherche, si entre chaque visite (mensuelle en générale) le site a évolué (de nouveaux articles, de nouvelles pages, de nouveaux commentaires etc…) ce sera perçu comme un signe positif. Un site qui évolue a plus de chance d’avoir un contenu “vrai” non obsolète. L’actualisation est primordiale pour ne pas tromper l’internaute avec des infos révolues.
De plus, l’ajout de contenu, s’il est conçu avec une stratégie de référencement, aura aussi pour ambition d’étendre les associations de mots clefs pour lesquels le site peut être en première page. C’est ce que l’on appelle la longue traine. Le fait de pouvoir faire venir le visiteur à notre site via un nombre important de mots clefs plus ou moins proche de notre secteur d’origine. http5000 pourra donc créer une page “comment comparer les offres internet”, “le marché du site internet à Lyon”, “quelques conseil pour rédiger son cahier des charges” etc. Autant de pages périphériques qui pourront attirer vers notre site les visiteurs souhaitant créer un site internet.

Le nombre de visite

Plus votre site est visité, plus il sera mis en avant dans les moteurs de recherche. Mettez le en page d’accueil de votre navigateur et incitez vos amis, votre famille à le consulter régulièrement. C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles il faut prévoir une communication autre que web pour valoriser son site. Des flyers invitant à consulter le site, une publicité presse, radio, télé, des campagnes d’affichage etc.

Les liens pointant vers la page (backlink)

Avec le nombre de visites cité plus haut, les liens vont constituer la popularité de votre site. Plus les liens pointant vers votre page sont nombreux, plus celle-ci a des chances d’être mise en avant par les moteurs de recherche. Dans le monde idéal de Google, c’est parce que l’on aura créé une page cohérente, bien structurée et apportant un vrai plus sur le net que d’autres sites vont faire pointer des liens vers vous. Dans la pratique, cette utopie n’arrive quasiment jamais. Pour autant, pour que ce travail soit utile, il vaut mieux essayer de se rapprocher au plus de cette utopie et se focaliser sur la qualité des liens et non sur leurs quantités.
Ainsi, dans notre cas, avoir un lien sur le portail des “amis bretons en région parisienne” n’aura aucune utilité. Même 20 de ce type ne vaudront pas un lien dans un annuaire type “Les agences web dans le Rhône”. Les mots clefs utilisés dans le lien sont importants eux aussi. Plutôt que de marquer (http5000 cliquez ici) il vaut mieux: “La société http5000 propose la création de site internet sur Lyon et sa région”.
En réalité, pour qu’un lien soit pertinent, il faut qu’il soit accompagné d’un petit paragraphe, un peu comme la balise meta description, qui ne doit pas être du copier coller (jamais). Les mots qui constituent le lien doivent être des mots clefs de la page, le site qui héberge le lien doit être en rapport avec les mots clefs mis en avant dans la page.
Plus le site qui héberge le lien est pertinent, plus ce lien est important pour le référencement. Plus le site hébergeur est fréquenté, plus le site receveur sera bénéficiaire. Plus les liens sur le site hébergeur seront rares, plus le site receveur sera bénéficiaire. Il est aussi préférable de ne pas avoir de lien de retour. Google l’analysera comme un échange de lien qui n’aura rien à voir avec la pertinence de la page.

Les réseaux sociaux

Plus l’on parle de vous, plus vous serez connu, plus vous serez visité, plus votre site sera dans les premières pages des moteurs de recherche. Voilà le cercle vertueux qu’il faut essayer de produire. Les réseaux sociaux sont un formidable outil de relation avec vos clients/prospects. Faire circuler l’information et faciliter sa transmission sur les réseaux sociaux font partie des conditions du Web 2.0

Le web 2.0

“Le Web 2.0 est une évolution du Web vers plus de simplicité (ne nécessitant pas de connaissances techniques) et d’interactivité (permettant à chacun de contribuer sous différentes formes).”(CF Wikipédia, c’est du copier coller, c’est pas bien !) Tout est dit, plus de simplicité (petite icône pour transférer l’article sur Facebook, Twitter etc.), plus d’interactivité avec les votes ou les commentaires sur les pages. Cela permet de faire de votre site un lieu d’échanges, de débat mais surtout de l’approvisionner en contenu récent, gratuit et régulier. Le rêve de tout webmaster est d’avoir un site qui tourne tout seul. Le web 2.0 l’a fait. Attention à contrôler les messages avant de les publier. Les nouveaux espaces de libertés sont aussi les premiers à subir les imbécilités en tout genre.

Ce qu’il faut retenir

J’ai conscience que cette page semble interminable et toujours plus complexe. Tel est le référencement. Mais pour résumer, on va dresser une liste des critère à remplir :

  1. Un nom de domaine adapté si possible
  2. Un site structuré en silos (grandes catégories) bien définis
  3. Des pages répondant à des ensembles de mots clefs qui sont autant de requêtes possible
  4. ATTENTION, pas plus de 5 mots clefs par page
  5. Bien remplir les balises meta Title, Description et accesoirement keywords
  6. Avoir une URL intuitive qui reprend les mots clefs ciblés
  7. Hiérarchiser sa page en utilisant les balise Hn
  8. Avoir une récurrence des mots clefs dans la page (si possible)
  9. Obtenir des liens pertinents, pointant vers votre page et avec les mots clefs adaptés
  10. Favoriser la communication sur les réseaux sociaux et l’interactivité de la page via des commentaires ou des notations
  11. Ajouter régulièrement du contenu et cibler en permanence de nouveaux mots clefs.
  12. Anticiper une communication print
  13. Etc.

Ce qu’il ne faut pas faire

  1. Oublier de remplir les balise méta (surtout title)
  2. Avoir trop de mots clefs dans une page ou ne pas les identifier de manière compréhensible pour les moteurs de recherche.
  3. Faire du copier coller
  4. Mettre en fond de page du texte de la même couleur que le fond, bourré de mots clefs
  5. Faire énormément d’échange de liens d’un coup et sur des sites incohérents
  6. Répéter trop de fois les mots clefs à tel point que cela devient illisible
  7. Envoyer vers des pages inexistantes
  8. Ne pas renommer vos photos
  9. etc.
http5000 - Agence de communication lyonnaise depuis 2000

Restons en contact

Des infos pertinentes, des idées, pas de spam, laissez nous votre mail.

Inscription confirmée, merci!

Pin It on Pinterest