Le vernis sélectif, apprécié aujourd’hui dans l’univers du print, définit une finition bien précise. Cette finition se compose de vernis, qui sera étalé sur certaines zones du support imprimé sélectionnées par votre client comme sur le logo, une image, une zone de lettres, etc. Ce type de finition rend votre création print plus agréable à regarder et à toucher et donne une sensation de relief et de brillance originale.

Bien entendu, le prix de cette méthode sera sans doute plus cher qu’une impression sur du papier simple, et le vernis sélectif est généralement applicable sur des papiers haut de gamme à grammage élevé. Elle est utilisée pour différents supports comme des flyers, cartes visites, plaquettes commerciales et bien d’autres encore. Mais qu’en est-il de la méthode ? Nous allons voir comment réaliser une création attractive avec du vernis sélectif sur différents points.

 

1/ Les photos

Venir des photos sur une créa peut apporter un avantage sur l’élégance et attirer plus facilement l’œil. Le pelliculage mat à souvent tendance à masquer les couleurs : vernir les photos en détourant un sujet sur celle-ci par exemple mettra en valeur et en relief ces éléments, qui peuvent être importants.

2/ Les logos

Les logos en vernis sélectif sont très appréciés sur les supports de communication des agences. Certaines parties de logo vernies donnent un joli effet de relief et attire bien plus facilement l’œil.

Notre carte de visite, par exemple, dispose du vernis sélectif sur un des éléments de notre logo, ce qui donne un effet de relief :

 

3/ La partie texte

En général, c’est le texte, ou le titre qui est choisi par le client pour être mis en valeur en couche de vernis sélectif. Mais gare aux textes fins et aux petits corps, car le vernis déposé préfère une surface épaisse plutôt que très fine que peut connaître l’encre offset. Pour donner une idée, le repérage est donné à 0,5mm, ce qui représente une épaisseur minime pour des lettres comme le o, le p ou même le a.

 

4/ Le vernis pour des effets de matière

Les effets de matières sont intéressants, car le vernis est capable de reproduire un effet comme cuir, écailles, bois et même en gouttes d’eau :

 

5/ Le vernis comme cinquième couleur

Traiter une cinquième couleur signifie que l’on ajoute du vernis de couleur sur un fond ou une forme selon les besoins de votre client. Le graphisme n’est visible donc que par brillance mais les effets d’opacité peuvent apporter un résultat original.

Que faut-il éviter lors de la pause du vernis sélectif?

L’idéal lorsque l’on utilise ce type de vernis serait d’éviter d’en ajouter sur les plis et rainages. Logique mais parfois trompeur, le vernis peut « casser » au niveau du pli et faire des miettes blanches. Pour cela, réserver un espace sans vernis à environ 1,5mm des plis.

 

Le fichier à fournir à votre client

Lorsque vous mettez en œuvre une créa pour un client, il est impératif de penser à deux types de fichiers à lui envoyer : un pour la quadri, et un second pour le vernis. Ce fichier doit comporter des éléments entièrement noirs, et le vernis doit donc se superposer parfaitement
Vous pouvez cependant faire déborder légèrement le vernis sur la couleur la plus claire si vous êtes friands des effets de bavure sur un fond noir.

 

Prêt pour mettre en place cette technique?

http5000

Ce compte est utilisé quand l’auteur n’est pas identifié. C’est une oeuvre commune 🙂

Restons en contact

Restons en contact

Des infos pertinentes, des idées, pas de spam, laissez nous votre mail.

Inscription confirmée, merci!